JOURNALISTE FREELANCE.BE Le site des journalistes indépendants

Pourquoi faut-il se méfier des smoothies, même homemade ?

16 juillet 2021
par  Justine Leupe
( Tout... sauf le virus ! , Presse écrite )

L’été s’installe doucement, les fruits remplis de soleil apparaissent sur les étals des magasins et des marchés. Mais est-ce intéressant, sur le pan nutritionnel, de mixer plusieurs fruits ?

Quoi de mieux qu’un en-cas fruité pour couper une petite faim ? Un fruit, oui, mais un smoothie, c’est-à-dire une boisson réalisée à partir de fruits mixés, avec ou sans jus de fruit ajouté, n’est peut-être pas la meilleure option. Adélaïde Domken, diététicienne, nous explique pourquoi ces jus pressés consistants, ne sont pas aussi sains qu’espéré.

Trop de calories, trop vite

Le problème de ces boissons fruitées, qualifiées comme telles si aucun sucre n’est ajouté, est qu’elles sont très caloriques et n’apportent aucun sentiment de satiété. « Un seul smoothie est parfois composé de 3 à 4 fruits différents, ce qui est énorme, précise la diététicienne. Si vous essayez de manger autant de fruits pour le goûter par exemple, vous mettez du temps, vous mâchez bien et la sensation de satiété arrivera rapidement ». Contrairement à un smoothie qui se boit facilement et vite. « Vous ingérez beaucoup de sucre et de calories sans pour autant couper votre faim, en tout cas pas sur du long terme », précise Adélaïde Domken.

Les variantes industrielles, à éviter

Bien que les smoothies industriels contiennent de moins en moins de conservateur et de sucre ajouté, il n’est pas toujours évident de contrôler la composition et la quantité d’ingrédients présents. « Ils sont réalisés à base de nombreux aliments transformés, comme des jus de fruits ou des jus concentrés. De plus, ils sont vendus en grands formats face auxquels il est difficile de résister et de ne boire qu’un verre », ajoute Adélaïde Domken. Et de rappeler qu’une portion de 250 ml peut contenir jusqu’à 500 kcal.

Les vitamines pas toujours au rendez-vous

Bien que ce soit des fruits, les smoothies maisons perdent déjà une petite part de vitamines à cause du mixage qui les altère. « Dans les smoothies industriels, il n’est pas rare que les vitamines soient ajoutées par la suite », précise la spécialiste. Pour le côté naturel, on repassera !

JPEG - 30.1 ko
Pexels
© Charlotte May

Les smoothies oui, mais occasionnellement

Aucun aliment n’est interdit, donc ne vous privez pas de smoothie. « Comme pour tout, c’est la quantité qui fait le poison ». Si vous êtes adepte de ces boissons et que vous en buvez régulièrement, l’idéal est de baisser la cadence. « Si vous en prenez tous les jours, il faut petit à petit réduire cette fréquence en fonction de vos capacités de changement. Il n’y a pas de rythme particulier à respecter, mais le tout est de conscientiser la personne sur le fait que cette boisson, même à base de fruits, peut être une bombe calorique qui ne coupera pas votre faim longtemps ». La consommation de smoothie doit rester occasionnelle.

Si vous n’en consommiez jamais, aucun professionnel de la santé ne vous poussera à vous diriger vers ce genre de boisson pour vous nourrir. Il est bon de rappeler qu’un smoothie ne remplacera jamais un repas (petit-déjeuner, goûter…). « Sauf si une personne est dans l’incapacité de manger un fruit à cause d’un problème dentaire par exemple, ces boissons n’ont pas grand intérêt d’un point de vue nutritionnel si on la compare à un fruit frais entier. Pour un en-cas, il est plus intéressant de manger un peu de féculent avec une source de protéine accompagné d’un fruit, que de boire ces boissons », conseille la diététicienne.

La recette dont on peut abuser

Si vous cédez à la tentation d’un smoothie industriel, « privilégiez ceux sans conservateur, sans sucre ajouté et vendus dans des petits contenants », avance la spécialiste, avant de rappeler que cela doit rester occasionnel.

Pour l’option fait-maison, « préférez des fruits frais et de saison », conseille Adélaïde Domken. Elle nous livre également une recette de smoothie complet dont on peut abuser.

Pour un smoothie de saison, il vous faudra :

Comment procéder ?

Très simple, mixez tous les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir une texture homogène, versez la préparation dans un bol et ajoutez les toppings que vous souhaitez : quelques morceaux de fruits, un peu de fruits secs, de granola… Mais n’en abusez pas. « Cette recette est parfaite et complète pour couvrir les apports nutritionnels pour un repas », conclut Adélaïde Domken, diététicienne.

Partager :