JOURNALISTE FREELANCE.BE Le site des journalistes indépendants

Les concerts virtuels, une mode qui s’inscrit dans la durée

12 juillet 2021
par  Rino Gallo
( Demain, après le virus... , Presse écrite )

Par le biais de la plateforme InLive Stream, Jenifer et M.Pokora ont lancé la mode des concerts streaming, diffusés en direct sur Internet. D’autres artistes francophones, comme Julie Zenatti, Vitaa et Slimane ou Jean-Baptiste Guégan, ont rapidement suivi la tendance. Cette nouvelle façon de vivre un concert pourrait même devenir récurrente après la crise du coronavirus, laquelle est encore bien loin d’être terminée…

Depuis plus d’un an, le monde de la culture est mis à mal par la crise du coronavirus. Afin de palier à la fermeture des salles de spectacle, les artistes ont opté pour des concerts virtuels, retransmis en direct sur Internet, depuis une vraie salle. Très vite, la plateforme InLive Stream se démarque. En décembre 2020, elle est l’une des premières à lancer la tendance avec les concerts de M.Pokora et Jenifer. Le premier depuis La Seine Musicale, le second depuis l’Olympia, deux « Quand nous avions démarré le développement d’InLive Stream, il y a plus de trois ans, nous ne pouvions imaginer l’impact que cela aurait aujourd’hui. Notre motivation première était de pouvoir proposer au plus grand nombre, la possibilité d’accéder à toutes sortes d’événements en direct, via le streaming », explique Thierry Saïd, son créateur.

Et de poursuivre : « Étant producteur de tournées d’artistes depuis de nombreuses années, j’ai pris conscience que la majorité des ‘gros shows’ n’étaient présentés que dans environ 70 communes sur les plus de 36.000 françaises, sans compter les nombreux expatriés. J’ai aussi pu entendre très souvent les problématiques financières liées au prix des places pour une famille entière pour qui il était impossible de supporter un tel budget, mais aussi la difficulté de se déplacer jusqu’au lieu de l’événement pour des raisons d’âge ou de santé. C’est en grande partie ces constatations qui ont été la source de nos réflexions. Le public a démontré à quel point cette expérience du live pouvait être, même à distance, un moment de partage, d’émotion et d’évasion. »

Au-delà de proposer un simple concert, les artistes offrent une véritable expérience immersive à leur public. La plateforme Inlive Stream propose en effet plusieurs fonctionnalités innovantes et interactives. Selon le pack qu’ils choisiront, les fans pourront suivre leur idole en coulisses, profiter de quatre angles de caméras différents et choisir librement celui qu’ils préfèrent, interagir pendant le spectacle grâce à un tchat live, mais aussi voter en direct pour leur titre préféré que l’artiste rejouera à la fin du concert. Les tarifs ? Entre 19,99 et 49,99 euros selon les artistes à l’affiche et les packs proposés. Attention, pour les retardataires, le spectacle ne peut pas être rembobiné et ne sera pas disponible en replay une fois le rideau tombé.

JPEG - 69.6 ko
© Twitter Jenifer

Très vite, d’autres artistes comme Julie Zenatti, Vitaa et Slimane, Amel Bent, Dadju ou Jean-Baptiste Guégan ont également suivi la tendance. Une façon ludique et originale de renouer le lien avec un public en demande d’évasion depuis le début de la crise sanitaire. C’est avec cette même envie que Sam Smadja, producteur et fondateur de la plateforme virtuelle « Gibson.live » avait proposé les spectacles de Gims, en décembre 2020, de Gad Elmaleh et Kev Adams, en janvier, puis de Camille Lellouche et Kev Adams, en avril dernier. « J’ai dix ans d’expérience dans le streaming, même si ce n’était pas en live. (…) Lors du premier confinement, comme beaucoup de producteurs, j’ai perdu plus d’une centaine de dates de concerts. Je me suis dit qu’il fallait réagir. J’ai profité de mon expérience pour faire du live streaming, avec des amis chanteurs comme Patrick Bruel, Christophe Maé. Là, c’était artisanal, fait à la maison. Mais avec le deuxième confinement, il fallait que ce soit professionnel, avec une super-qualité d’image, sans coupure, dans une salle. On peut accueillir sur notre plateforme jusque 200.000 personnes en simultané. Le concert de Gims a été suivi par 60.000 personnes en décembre. Les retours ont été énormes », avait-il expliqué dans les colonnes du magazine Ciné-Télé-Revue.

Le prochain objectif de Sam Smadja ? Que la diffusion d’un concert virtuel devienne un rendez-vous récurrent. « Sur une tournée de 80 dates de Vianney ou Christophe Maé, il y aura un des concerts qui sera aussi diffusé en live streaming afin d’être vu en Guadeloupe ou aux États-Unis par les expatriés français et ce contre une petite somme de 15 ou 20 euros. Ce sera rentable un jour », assure-t-il. Une façon intelligente pour les artistes de se réinventer et de dépasser les frontières… quand la réouverture des salles de spectacle et la reprise des festivals seront officiellement confirmées.

Partager :