JOURNALISTE FREELANCE.BE Le site des journalistes indépendants

Des machines et des hommes

4 novembre 2020
par  Roger Job
( Photo , Le virus de l’invention )

C’est un chantier digne des pharaons, bien que sa finalité ne vise pas à édifier un monument remarquable, mais à le faire disparaître. Le terril du Hénâ, sur le territoire de Flémalle, en périphérie liégeoise, est à sa manière un monument consacré à l’histoire industrielle de la Wallonie. Ce géant est fait de près de 2,5 millions de tonnes de cendres issues de la combustion du charbon à la centrale électrique des Awirs. Mais un défaut de stabilité menace de le faire vaciller. Son propriétaire, Engie Electrabel, a donc décidé de l’araser, pour ensuite le transformer en espace de biodiversité. Le chantier doit se poursuivre jusqu’à l’horizon 2030 et coûter au minimum 50 millions d’euros. Un défi d’ingénierie en même temps qu’une formidable aventure humaine.

Partager :